Aller au contenu

19 janvier 2022 

Chloé, la place de l’individu dans un collectif

L'individu dans le collectif, Cobea Coop

L’équipe Cobea se compose de profils aussi divers que variés et cette complémentarité fait la force du collectif.

La nature même de Cobea se veut de réunir des individus aux parcours et aux méthodes de travail divers. Ensemble, ils se retrouvent dans un collectif qui est Cobea pour lequel ils ont des ambitions et des visions complémentaires. Leur point commun est de penser et agir pour le bien du collectif. J’ai décidé d’interroger Chloé qui a rejoint Cobea il y a un peu moins d’un an. Elle porte bien la philosophie de Cobea. Chloé a un parcours riche en expériences professionnelles et humaines. Elle a pu expérimenter différents types de structures et a pu observer les avantages et inconvénients de ces dernières.

Pour Chloé: “Cobea offre la structure et la stabilité d’une agence avec la marge de manœuvre et l’engagement humain propre au travail coopératif”. Ce fonctionnement est à chérir !

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Chloé, j’ai 30 ans et je travaille depuis bientôt un an chez Cobea.

Je viens du secteur culturel et associatif. Mon travail consiste en de la gestion et du développement de projets: aider à la formulation des besoins, trouver les outils nécessaires à la réalisation, accompagner la mise en place. Ces dix dernières années, cela m’a permis de me former auprès de structures très variées, de la multinationale à l’ASBL de quartier.

En 2021, j’ai rejoint Cobea pour faire de la coordination de missions client.e.s. Depuis je développe de nouveaux rôles: coordination d’agence, suivi client, accueil ou encore prospection. Il y a beaucoup à faire, c’est chouette!

Qu’est-ce qui t’a donné envie de travailler chez Cobea ?

Je suis indépendante et je travaille donc sur des missions ponctuelles. À ce moment-là, je cherchais à ancrer une partie de mon travail dans une collaboration à plus long terme. J’avais beaucoup aimé l’approche coopérative lorsque j’ai travaillé comme gestionnaire de tiers-lieu pour la SMart et j’étais curieuse de réitérer l’expérience. Qui plus est dans une coopérative en développement. L’idée d’une agence aux ambitions durables et humaines, c’était carrément excitant!

Après presque un an au sein de la coopérative, considères-tu Cobea comme étant “ton” entreprise ?

Je ne suis pas à l’aise avec la notion de possession, je préfère présenter Cobea comme une entreprise partagée. Cobea est un projet dont je fais partie et dont je me sens actrice à part entière.

Nous ne sommes pas interchangeables mais je ne suis pas irremplaçable, c’est un tout qui fait que cela fonctionne.

Ce qui a évolué très rapidement c’est la notion d’engagement. Lorsque j’ai commencé à travailler chez Cobea je me disais : “ Qu’est-ce que je peux faire pour les aider ?”.Et puis je me suis vite imprégnée des problématiques et de l’ambiance, et j’ai commencé à formuler les choses autrement: “Comment peut-on faire pour que cette belle aventure continue ?”. Ça m’a donné envie de m’engager sur un bout de chemin avec l’équipe pour que ça se développe et que ça tourne.

Tu mets beaucoup en avant le collectif, comment s’est passée ton intégration chez Cobea ?

Quand tu arrives dans un projet, il y a un gros travail de compréhension de l’existant: les processus, les dynamiques, l’historique. Quand je suis arrivée, l’équipe de Cobea testait le parrainage de nouveaux entrant.e.s par des coopérateur.ice.s. C’est une riche idée et, particulièrement en cette période de télétravail obligatoire, ça a été vraiment génial d’avoir Maja pour m’aiguiller.  Il y a de belles qualités humaines au sein du collectif.

Quelle place laisses-tu à tes ambitions personnelles dans ce collectif ?

C’est du 50/50. Je pense qu’il est important de savoir ce que tu veux, quels moyens (temps, énergie) tu peux apporter à la coopérative pour travailler chez Cobea. On ne va pas te demander des comptes et tu es d’autant plus responsable de ce sur quoi tu t’engages parce que tu es autonome dans ton rôle, mais tu travailles pour le bien de l’entreprise partagée. Grosse responsabilité!  Donc je dois être au clair avec ce que je suis en mesure de donner pour la coopérative, ce qui me donne de la joie afin d’assurer mon engagement. Autrement, ça peut vite devenir compliqué.

J’essaie de faire des points régulièrement pour voir comment évoluent mes engagements, les réadapter en fonction des priorités de vie et en fonction des actualités de la coop. C’est plutôt vivant tout ça.

Arrives-tu à combiner Cobea avec tes autres activités professionnelles ?

C’est un grand OUI! Et c’était clairement la condition sine qua non, Cobea n’est pas mon activité principale, j’aime trop varier les expériences. L’autre partie du temps, je développe une activité radiophonique, j’anime et programme notamment la matinale du mercredi matin sur les ondes de Radio Campus, je fais partie du comité éditorial de la radio. Ponctuellement, j’accompagne des projets citoyens et militants à différents niveaux. J’essaie de combiner engagement citoyen et activité professionnelle.

Que penses-tu que Cobea t’apporte professionnellement et personnellement ?

La coopérative Cobea m’a ancrée dans un projet collectif à maintenir et à développer. Cobea en tant qu’agence à la structure flexible m’apporte un vrai confort de travail.

Enfin, et c’est probablement ce qui m’importe le plus, Cobea répond à une vision du travail humaine et vivante, telle que je l’ambitionne.

Y-a-t-il des choses qui t’ont marqué depuis ton arrivée ?

Le rapport au collectif, cette envie de “faire ensemble” et de trouver des solutions collectivement pour que ça fonctionne. Au quotidien, cela se traduit par beaucoup beaucoup de temps de discussions, débats (!) mais aussi et surtout par notre capacité à se dépanner, à se relayer. L’objectif est de ne pas être seul.e devant un obstacle, de pouvoir compter sur l’aide du collectif.

Comment vois-tu Cobea dans 5 ans ?

Dans 5 ans Cobea pourrait ressembler à un centre de ressources: un regroupement de personnes aux différentes compétences à solliciter, une base de données de méthodes, d’outils à destination de personnes qui réfléchissent à leur vision du travail et à la gouvernance partagée.

Laissez un commentaire





Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.